PHILIPPE SCHAFF

Philippe Schaff est né en 1955 à Arès, enfant du pays, petit-fils d’ostréiculteurs, sa passion de la photo lui vient des couleurs et des paysages sauvages du Bassin.

Il débute dans la publicité, puis il participe en tant que photographe, cameraman, équipier et skipper à de nombreuses courses de bateaux dont deux tours du monde : en 1977 et 1981 sur 33 Export dans la Withbread Round the World Race (Volvo Ocean Race aujourd’hui), en 1978 il est chef de quart sur France 2 (12MJ) dans le Triangle de l’Atlantique, puis l’année suivante il est skipper du trimaran Prisunic dans la Transat en Double.

A la même période il conjugue son talent de photographe pour une agence de photos de sport ce qui l’amène sur les circuits de F1. Il devient reporter de guerre en 1979 et part en Afghanistan pour l’Agence 80.

Aventurier, il  réalise de nombreux reportages photos dans le monde (Birmanie, Thaïlande, St Hélène, Kerguelen) participe à des expéditions notamment en forêt amazonienne : le Radeau des Cimes pour Givaudan Roure et plus récemment en 2003 à l’expédition Lapérousse à Vanikoro pour le magazine Géo.

Philippe sait passer du terrain aux plateaux photos ou il collabore avec de nombreuses agences de publicité : EuroRSCG, TBWA, Young &Rubicam …
Depuis quelques années il se consacre à l’élaboration de beaux livres et publications : “L’Or Vert” photos réalisées en Nouvelle Calédonie en collaboration avec Eramet et l’Académie des Sciences, “L’Homme au Travail “ aux éditions de La Martinière :  livre photos sur les ouvriers de Renault, crée un concept «  l’ Ame & l’Esprit » pour Relais et Châteaux, beau livre et création du magazine éponyme, collabore avec Anne Sophie Pic pour son livre “Au nom de mon père” aux éditions Glénat, best cook –book in the world en 2002, et plus récemment il illustre un livre photos sur les ouvriers d’Areva, dans le monde, “Passion of Energy”.
Philippe obtient le Prix Louis Lumière aux Salons des Artistes en 1995.

Aujourd’hui, il poursuit par ailleurs un travail personnel sur la matière végétale et minérale.

Crédit photo : Philippe Schaff. Tous droits réservés, interdiction de reproduction

FLORIAN CLÉMENT

Né à Arcachon et résidant actuellement au Teich, Florian Clément a grandi sur le Bassin d’Arcachon. Déjà très intéressé par la météorologie et la photographie, c’est en 2011 qu’il décide de lier ces deux domaines lors d’un orage spectaculaire auquel il assista en vacances dans les Vosges. C’est ensuite en 2014 qu’il lance sa page Facebook Météo du Pays de Buch dans le but de partager sa passion avec d’autres passionnés et les habitants du bassin aujourd’hui suivie par plus de 4000 personnes. Grand amateur de sport et surtout passionné de Trail, c’est en courant sur la dune qu’il se retrouve par hasard dans une tempête de sable en janvier 2016. Il découvre alors une facette de la plus haute dune d’Europe qu’il ne connaissait pas et décida d’y retourner chaque fois qu’il pouvait lorsque le climat faisait des siennes. En milieu d’année, il passe à la vitesse supérieure et commence à faire ses prévisions quotidiennement sur sa page. En plus de ça, il partage ses images à chaque évènement climatique avec son public qui s’élargit peu à peu. Les journaux locaux comme La Dépêche du bassin ou le Sud Ouest commencent à relayer ses informations lui permettant de gravir les échelons. En janvier 2017 alors que le Bassin d’Arcachon traverse sa plus importante vague de froid depuis plus de 5 ans, Florian grimpe de nouveau la dune dans des conditions climatiques particulièrement rares pour la région. Le 18 janvier, un vent de nord sculpte de manière inédite le sommet du Bassin d’Arcachon. L’occasion pour le jeune photographe de réaliser une nouvelle vidéo qui sera sa première à dépasser les 100 000 visionnages sur You tube partagée par de nombreux sites ou journaux comme par exemple le Huffingtonpost. Tout ça l’encourage à continuer, actuellement étudiant en science de la Terre à l’université de Bordeaux il réalise aujourd’hui 2 fois par semaine des prévisions météo pour la Dépêche du bassin et informe la radio Atlantica lors des évènements importants. L’année 2017 aura donc été bénéfique pour lui qui aura vu à deux reprises ses clichés partagés sur France 2.

Il continu aujourd’hui d’unir ses passions, sport, météo et photographie et poursuit ses partages de prises de vue au grand public. Un moyen également pour lui de sensibiliser la population face aux changements climatiques qui joue un rôle particulièrement important sur le Bassin d’Arcachon de plus en plus menacé par la montée des eaux, les fortes intempéries, les incendies ou tout autre évènements climatiques de plus en plus répétitifs. Il possède chez lui une station météo lui permettant de suivre tout ça de près. N’importe qui peut d’ailleurs aller consulter ses données en temps réel sur le site Infoclimat actualisé toute les 10 minutes.

You Tube: https://www.youtube.com/channel/UCiQRsZQDpLGpxE_6f9rhptQ

Facebook: https://www.facebook.com/Photos-m%C3%A9t%C3%A9o-Florian-Cl%C3%A9ment-299826566863447/

Instagram: floclem3388

Crédit photo : Florian Clément. Tous droits réservés, interdiction de reproduction

ANNE VALVERDE PHOTOGRAPHE

Anne Valverde est une photographe parisienne qui s’est fait connaître du grand public avec ses photos des grandes villes iconiques comme Paris, New York, Hong Kong.

Elle est représentée par des galeries à Paris, Miami, St Barth et aux Hamptons.

Depuis 2016, elle travaille sur le DREAM Art project: une installation de néons qu’elle photographie à travers différents pays, une écriture de lumière sur des paysages déserts. Par le biais des néons elle allie deux passions : la lumière et la calligraphie.

En 2017, le DREAM Art project s’est enrichi de nouvelles destinations: le Cap Ferret, l’île de la Réunion.

Ces nouveaux tirages seront exposés en avant première au Salon FOTOFEVER, le Off de Paris Photo.

« Depuis toujours la présence de la lettre dans l’espace pictural a été un marqueur de modernité, un fil rouge des avant-gardes, et les invitations au rêve photographique d’Anne Valverde s’inscrivent dans cette lignée qui va des collages Dada aux peintures d’Ed Rucha. Situées au croisement, entre espace pictural, espace mental et espace de langage, ses oeuvres tirent leur beauté et puissance de l’incertitude de ce que nous contemplons les yeux grands fermés. » Daniel Wust.

Crédit photo : Anne Valverde. Tous droits réservés, interdiction de reproduction

Antoine de la Buffatière

Antoine est né à Bordeaux où il a passé son enfance. Il était habitué à aller sur le Bassin d’Arcachon et plus particulièrement sur la presqu’île du Cap Ferret.
Après ses études à Bordeaux, il part vivre 9 ans à La Rochelle, ville où il pratique la voile avec passion.
Aujourd’hui son activité professionnelle l’a conduit à Paris mais il passe régulièrement ses vacances dans le Sud-Ouest et retourne le plus souvent possible sur le bassin.

Cette enfance sur le bassin d’Arcachon et son passage à La Rochelle font qu’Antoine est tout naturellement attiré par les paysages marins.

Autodidacte, passionné par l’art photographique depuis l’adolescence, il y consacre une grande partie de ses loisirs depuis une dizaine d’années.

La magie de la photographie lui permet de donner libre court à sa sensibilité, à travers elle il cherche à faire découvrir ou redécouvrir ces paysages sous un autre angle.

Les œuvres d’Antoine privilégient les couleurs chaudes chargées d’émotions, de quiétude et le noir et blanc pour les contre-jours ou les contrastes.

Aujourd’hui il fait partager aux internautes ses deux passions en publiant ses photos sur les réseaux sociaux et sur son site Internet.
https://www.a-dlb19.com

Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100005230098685

Instagram : https://www.instagram.com/antoinedelabuffatiere/?hl=fr

Crédit photo : Antoine de la Buffatière. Tous droits réservés, interdiction de reproduction

Maud-Astrid Théron

Bordelaise de naissance avec de fortes origines Belges par mes deux grands-mères, petite fille de négociant en vin, j’ai un parcours professionnel plutôt atypique car je suis une véritable autodidacte. Grâce à ma fibre commerciale, j’ai pu rapidement trouver un emploi dans le domaine automoblie. Au bout de quelques années, je me suis dirigée dans le monde de la décoration , où je me suis occupée d’une clientèle composées de centrales d’achats, d’architectes et décorateurs en France et à l’Etranger ce qui m’a également permis de perfectionner mon anglais. En 2003, souhaitant me consacrer davantage à ma famille sans cesser de travailler, je me décide à intégrer l’une des propriétés viticoles de la famille de mon mari. Pendant 7 ans et tout en apprenant le métier, je me suis occupé d’un Cru Bourgeois de 15 hectares dans le Médoc. C’est en 2011 à la vente de celle-ci, que j’ai décidé de me lancer dans ma passion la photographie. Je sais depuis toujours que je suis animée par une fibre artistique, mais je n’avais jamais eu jusqu’à lors l’occasion de l’exprimer. Mon âme d’artiste s’est donc révélée. La photographie est pour moi un art qui oblige à prendre son temps à être patient et à observer ce qui nous entoure et d’en témoigner. Je suis d’une nature assez solitaire, j’aime me poser et attendre pendant de longs moments, l’instant qui fera que la photo sera unique et puissante.

Pour chacune de mes images, je sais exactement dans quel état d’esprit je me trouvais et pourquoi c’est cette image que je voulais. J’ai organisé plusieurs expositions, qui racontaient au fil de mes clics, l’histoire de mes photos. Aujourd’hui c’est le Cap Ferret, terre sauvage, authentique et fragile, qu’il faut à tout prix préserver . Je vous invite à découvrir le documentaire à ce sujet le « Paradis d’Hortense » que vous pourrez trouver sur le site de France 3 Aquitaine.

www.MaudAstrid-photographe.fr

Facebook : www.facebook.com/maudastridlebouscat

En dehors de mon activité photographie, je suis également depuis 5 ans Vice Présidente des Femmes 3000 Gironde www.femmes3000.fr Association apolitique, qui s’attache à apporter de la visibilité aux femmes dans la société.

Je m’implique également depuis plusieurs années, en tant que membre du jury des Trophées des Femmes de l ‘économie qui consiste à révéler les talents féminins des territoires, tel est l’objectif des Trophées « les Femmes de l’Economie » pour la Nouvelle Aquitaine.

www.femmes-economie.com

Crédit photo : Maud-Astrid Théron. Tous droits réservés, interdiction de reproduction

Renata Charveriat 

Après un double diplôme d’une école de Communication brésilienne, l’ UFSC, et de stylisme à l’ESMOD Paris, Renata  a travaillé comme journaliste spécialisée dans l’art de vivre, la production de campagnes  publicitaires, puis comme designer dans les studios des marques  Chloé et Dior à Paris.

Renata est brésilienne, insulaire ; elle garde dans son imaginaire la présence  d’une nature rayonnante, les humeurs de la mer et  cette mémoire des couleurs nourrie par la nostalgie de son pays natal , mais  aussi par la peinture qu’elle a beaucoup étudiée et pratiquée. L’image est depuis toujours au cœur de son métier.

Fine observatrice de son environnement, elle se passionne pour l’air du temps, la mode, les phénomènes de sociétés et l’art contemporain.

Renata est une jeune photographe. Même si la construction d’images a toujours été une évidence, ce n’est que récemment que la photographie devient  son métier.

Renata réalise des photos  qui surgissent invariablement d’une émotion esthétique, ses images sont construites comme des tableaux, picturales, parfois allant jusqu’à l’abstraction ; elles suggèrent plus qu’elles ne montrent.   Dans le paysage ou le portrait, elle aime regarder de près et s’intéresse souvent aux détails et petits éléments, gestes, formes ou couleurs  révélateurs d’une plus grande histoire.

Ses photographies d’art ont déjà été exposés collectivement ou individuellement à Londres, Bruxelles, Paris et au Brésil.

www.renatacharveriat.com

Crédit photo : Renata Charveriat. Tous droits réservés, interdiction de reproduction

GWEN TILLY – PHOTOGRAPHE

Gwen Tilly est née et a grandi en Bretagne, entre mer et campagne. Ses racines et attaches originelles y sont ancrées. Le sud Ouest et la région bordelaise en particulier sont néanmoins en quelque sorte sa deuxième région d’adoption. Enfant et adolescente, Gwen passait chaque vacance d’été aux Abatilles à Arcachon chez son arrière-grand–mère et effectuait plus tard une partie de ses études supérieures à Bordeaux. Après quelques années à Paris et New-York, elle revient s’installer à Bordeaux (Villenave d’Ornon) où elle vit aujourd’hui.

Passionnée par la photographie depuis l’adolescence, Gwen l’a toujours pratiquée de façon autodidacte, en marge de ma carrière professionnelle menée en grande partie dans le marketing, e-commerce et la communication pour des maisons et hôtels de luxe. Ses voyages à travers le monde ainsi que ces deux années passées à New York où elle a travaillé pour Cartier ont été l’occasion de rencontres riches dans le monde de l’art, de la mode et de la photographie.

Très sensible à la nature, Gwen aborde la photographie de façon spontanée et sincère avec ce désir permanent d’immortaliser une émotion avant qu’elle n’échappe. Une invitation souvent poétique et sensible aux empreintes naturelles tantôt en couleur, tantôt en noir et blanc pouvant parfois semer le doute entre photo et peinture.

Son quotidien auprès d’un surfeur dans le Sud Ouest, sa sensibilité du naturel son goût dé l’évasion (au travers de voyages, mais aussi livres ou peinture) sont des sources réelles d’inspiration dans son travail photographique qu’elle souhaite garder le plus authentique possible. Elle consacre son activité photographique aux photos d’art, de reportage et d’illustration tout en abordant des thèmes qui lui sont chers : les paysages, la mer, les éléments naturels , le granit mais aussi l’humain et la ville. Gwen Tilly a déjà exposé dans différents lieux : en galerie à Bordeaux (Art Home Galerie), dans un Manoir Relais & Château en Bretagne à Trébeurden (Manoir de Lan Kerellec). Elle a été sélectionnée pour illustrer l’affiche officielle de Lire en Poche 2015 (salon du livre) à Gradignan.

En plus de son site, Gwen Tilly vend ses œuvres sur le site de photos d’art ARTPHOTOLIMITED. Chaque œuvre est originale et remise avec un certificat d’authenticité (photo signée et numérotée dans une édition de 30 exemplaires tous formats confondus).

https://www.artphotolimited.com/galerie-photo/gwen-tilly

Crédit photo : Gwen Tilly Photo. Tous droits réservés, interdiction de reproduction

Crédit photo : Gwen Tilly Photo. Tous droits réservés, interdiction de reproduction

ARTPHOTOLIMITED

ArtPhotoLimited est une start-up bordelaise qui permet aux artistes photographes de vendre leurs photographies sous forme de tirages d’art, signés et numérotés, dans la limite de 30 exemplaires. Lancé en mai 2016, le site www.artphotolimited.com est déjà devenu la plus grande galerie d’art en ligne dédiée à la photographie, avec un choix de près de 10.000 photographies d’art, proposés par 400 artistes sélectionnés.

Les photographies mises en vente sont proposées en différents formats et finitions, de 20x30cm à 100x150cm. Les tirages sont réalisés par un laboratoire spécialisé sur la photographie d’art, avec la même qualité que les photographies exposées dans les plus grands musées. Une fois la commande réalisée en ligne, le tirage est livré à domicile dans un délai de 5 à 10 jours.

www.artphotolimited.com

essay writing essay writing write my essay research papers for sale thesis help thesis writing thesis writing service custom thesis writing service college thesis thesis writer dissertation help dissertation writer dissertation writing assignment writing assignment help buy assignment write my assignment do my assignment assignment editing services essay writer essay writer service